Acheter Action EDF - Sans Commission

Last updated: 17.01.2022
Frans de Klerk
Author:
Frans de Klerk
Adviser
CFD & Trading
Experience
12 years

L’EDF ou l’électricité de France demeure pour beaucoup un fleuron français. Fondée en 1946, à l’après-guerre, l’entreprise n’a pas toujours eu la cote en bourse et sur les marchés financiers. Néanmoins l’action reste en vue, sur un indice secondaire français le SBF 120. Retour sur comment acheter l’action EDF sans commission, mais aussi sur l’historique de la valeur ainsi qu’une analyse fondamentale rapide.

Tradez maintenant sans frais

inversores de nextmarkets

  • Qui est EDF ?
  • Comment acheter des actions EDF ?
  • Faut-il acheter des actions EDF ?
  • Acheter des actions EDF?
  • EDF CFD, ETF ou actions?
  • Action EDF prévision

Qui est EDF ?

EDF reste une entreprise étatique, autrement dit appartenant à l’état français. Spécialiste de l’électricité, le groupe a connu de nombreux déboires, mais aussi de nombreux faits d’armes. Il lancera dès 1963 la première centrale nucléaire française, un modèle qui est aujourd’hui intimement lié à la France.

Leader dans le domaine de l’électricité dans l’hexagone, mais aussi en Europe, EDF reste aussi en 2017 le numéro 2 mondial des fournisseurs d’électricité par sa capacité. Au niveau de son CA le groupe sera en troisième position derrière l’iconique Enel et le conséquent State Grid China.

Néanmoins et derrière ce qui apparaît comme un fleuron français on aura de nombreuses péripéties. Une entrée en bourse en 2005 réussie, un record historique dès 2007 pour une lente agonie sur les marchés et un retrait du CAC 40 de la valeur en 2015.

Nationalisé d’entrée de jeu, le groupe présente néanmoins de nombreux défauts, placés dans une situation de monopole le groupe passe d’EPIC à SA dès 2004. Entre autres son faible nombre d’actifs boursiers, car détenu en majorité par l’état, mais aussi un poids indiciel de moins de 0,5% en font une valeur vite retirée du CAC 40, après seulement 10 ans sur l’indice.

De même le groupe subit une forte baisse tarifaire du MWh la cause à l’entrée de la concurrence sur le marché. Dès 2015 le groupe perd ainsi plus de 30% de parts de marché, autant d’aspects qui conjugués à une trésorerie complexe et parfois dans le rouge fait d’EDF une valeur en baisse constante à long terme, pour un cours très volatil et fluctuant à moyen et court terme.

EDF en chiffres

  • Création en 1946
  • Chiffre d’affaires : 72,2 milliards (2021)
  • Résultats nets : 2.7 milliards € (2021)
  • Effectif : +/- 155.000
  • Actionnaire majoritaire : État français (83,6%)
  • Cotation : Euronext Paris (SBF 120, CAC Next 20)
  • Capitalisation boursière : 34,8 milliards € (2021)
  • Nombre de titres : 3.099.923.579 
  • Fonds propres : 55.23 milliards € (2020)

Comment acheter des actions EDF ?

Acheter des actions EDF comme acheter des actions Airbus, acheter des actions Danone ou acheter des actions Total, demeure simple. EDF reste un leader français de l’Euronext Paris. Dans la lignée de ces géants, on disposera de plusieurs façons d’acheter et vendre des actions de L’Électricité de France. Zoom sur quelques façons de faire et les divers produits financiers dérivés trouvables sur EDF.

Les actions EDF

Ce sont des produits rares pour le coup. Du moins pour un groupe à ce niveau. En effet, l’Etat français étant majoritaire à plus de 83%, on trouvera peu de flottants sur le CAC Next 20 là où l’action est cotée. Peu importe, car les opportunités d’achat restent les mêmes.

Les actions EDF pourront être achetées en sous-jacent. Autrement dit et de façon classique, vous achetez l’action EDF, en devenez propriétaire et êtes donc dans l’actionnariat du groupe. Vous pouvez ainsi prétendre aux dividendes de l’action.

Un achat qui sera celui de l’épargnant, du trader occasionnel ou du boursicoteur. Bien sûr l’indépendant ou le professionnel pourra aussi souscrire à ses actifs, mais ce sera du long des stratégies de trading avancées, dans une logique personnelle de courtage.

Les ETFs

Les ETFs ou exchange traded fund pour les anglophones, restent de bonnes opportunités de trading, de placement et d’investissement pour le particulier. Malgré tout aucun tracker ne porte sur le SBF 120 ou le CAC Next 20, il faudra donc se tourner vers des ETF mixtes, ayant EDF dans leur fonds ce qui là aussi sera chose rare.

Les comptes titres ordinaires (qui portent sur les valeurs mobilières) vous permettront de loger vos ETFs, ouvrir un compte de ce type est donc indispensable. Par ailleurs, et il faut le rappeler, les ETFs sont des Fonds Cotés en Bourse reproduisant un indice particulier (type le Nasdaq 100, le Dow Jones, le DAX 30 ou le FTSE 100). Ils vous permettent de bénéficier de plus d’actions, de moins d’exposition, mais ne vous donnent pas un titre de propriété sur le sous-jacent. En somme vous ne serez pas actionnaire d’EDF et n’aurez pas de dividendes.

Les CFD

Les CFD ou Contrat For Difference demeurent des produits boursiers très connus. La raison est simple : ils portent sur le sous-jacent direct sans vous en donner le droit de propriété. De façon générale, ils fonctionnent comme les ETFs sauf qu’ils portent sur une action.

Leur réel intérêt demeure l’effet de levier. Comme les warrants, les futures, les options barrières, ou les turbos par exemple, les CFD vous prodiguent une capacité à trader de façon plus large. 

Avec un effet de levier 10 par exemple sur un montant de 100€ de CFD EDF vous êtes exposé à hauteur de 1000€. Autrement dit, vous achetez à crédit : votre plateforme de trading vous prête de l’argent.

L’intérêt pour vous et donc l’exposition plus élevée ce qui vous permet d’empocher plus. Néanmoins les CFD demeurent dans 67% des cas des produits perdants. En effet, ces contrats restent versatiles et une fluctuation du cours de l’action peut vous exposer rapidement à de gros risques. 

De facto comme pour tous les produits dérivés on tradera couvert, avec des put ou des call, des long ou des short sur d’autres actifs. De même on visera à avoir un Risk Reward de ratio 1 (1€ de gagné en target pour 1€ de perdu) ainsi que clôturer le deal à la hausse ou la baisse via des Stop par exemple.

Le tout étant d’ouvrir une position sur la base de l’analyse technique/fondamentale, mais aussi de façon rationnelle en vue de ne pas passer dans la catégorie récréatif ou gambler. Chose qui constitue une prise de risque trop importante et perdante sur le long terme.

Faut-il acheter des actions EDF ?

Comme pour acheter des actions Netflix,  acheter des actions Google ou acheter des actions Tesla, on devra pousser une petite analyse sur l’action EDF avant de passer à l’action. A ce titre EDF dispose de certaines particularités intrinsèques à son histoire, son secteur, son actionnariat, etc. De facto, une analyse fondamentale rapide permettra de faire un premier point sur le potentiel de la valeur, son futur à long terme, mais aussi sur les leviers et tractions impactant son cours.

L’action EDF en chiffres

Autant le préciser d’entrée de jeu : la valeur EDF reste une des plus complexes à analyser sur le Next 20. Et la raison est simple : l’actif au travers de son actionnariat, de son positionnement particulier, d’un marché en évolution, mais aussi de contraintes toujours présentes, font de la valeur française un challenge analytique.

D’abord son actionnariat particulier avec 83,6% appartenant à l’État français, mais aussi 12,8% à des acteurs institutionnels, en fait un actif soumis à la coercition. D’un point de vue macroéconomique, on sera d’emblée dans une position tripartite avec l’Etat-Français d’un côté, l’Europe et sa politique quant au marché intérieur, mais aussi les nouveaux concurrents.

On observe donc une foule de tractions que ce soit avec l’arrivée de concurrents naturels, – notamment du fait de la loi Nome mais aussi du fait d’un marché libéralisé –, ou que ce soit des problématiques structurelles avec en proue le nucléaire.

En effet, l’énergie nucléaire constitue plus de 74,5% de la production globale en 2003, ce qui de facto pose la question de l’exploitation, mais aussi du renouvellement des énergies, de la transition écologique, ainsi que son impact à terme. On évoquera d’ailleurs le projet Hercule, proposant une scission du groupe bipartite : bleu EDF (étatique et axé sur le nucléaire), vert EDF (axé sur les filiales et énergies renouvelables, avec une introduction boursière à hauteur de 35%).

Autant d’aspects qui rendent l’action EDF très soumise aux directives européennes, mais aussi à son positionnement particulier et unique au monde. L’entreprise perdant par ailleurs plus de 100.000 clients par mois selon Le Monde en 2019.

Des problématiques qui en plus ne font que confirmer les données financières. Si EDF de 2002 à 2015 a connu une ascension quasi constante au niveau de son CA, depuis quelques années on assiste à un réel recul de ce dernier. 

Sa dette a par ailleurs explosé avec plus de 41,1 milliards de € en 2019 pour 71,32€ milliards de € de CA. Néanmoins les résultats nets du groupe tendent à se stabiliser. Dans tous les cas, il demeure très complexe de faire une analyse fondamentale sur le groupe.

On notera quelques chiffres supplémentaires intéressants, entre autres EDF demeure le leader mondial en 2010 en matière d’infrastructures avec plus de 180 milliards d’euros immobiles. De même on citera Enedis, une de ses filiales qui tend à s’imposer comme une belle alternative au groupe, avec plus de 14 milliards de CA sur 2018. 

Les points clés de l’action EDF en bourse :

  • 2005 : introduction en Bourse
  • 2006 : premier record à plus 48€l’action
  • 2007 : second record à plus de 71€ l’action
  • nov. 2007 : record absolu a plus de 83€ l’action
  • 2009 : chute historique à 30€ l’action
  • 2012 : chute record à moins de 14€
  • 2014 : hausse à 30€
  • 2015 : retrait du CAC 40
  • 2017/2020 : chute en dessous des 8€ l’action

Acheter des actions EDF?

D’un point de vue financier et chiffré, on sera d’emblée en recul. La trésorerie du groupe, sa dette, la concurrence, une parcelle nucléaire vieillissante, des directives européennes toujours plus contraignantes, en font une vraie problématique.

Au niveau du marché boursier, on reste vraiment sur une tendance à la baisse forte depuis 2007. À 5 ans, il est impossible de dégager une quelconque tendance à long terme. L’action ayant enchaîné les hauts et les bas de façon récurrente.

Les diverses spéculations sur son état financier, mais aussi son avenir vont bon train. Néanmoins il est important, et ce pour l’investisseur actif de s’intéresser de près à la valeur. En effet ces spéculations même, participent à une volatilité conséquente avec de grosses fluctuations. Et pour le professionnel EDF représente de vraies belles opportunités à saisir sur 2 à 3 semaines voire un mois.

EDF CFD, ETF ou actions?

L’action en tant que telle pourra être une belle opportunité. En effet comme dit précédemment l’action EDF à 3 semaines ou un mois peut générer de belles plus-values que ce soit via un short ou un long.

Les CFD eux seront très intéressants aussi, leur effet de levier permettra d’optimiser au maximum une position.

Deux aspects qui doivent impérativement être connectés à de l’analyse technique et fondamentale sans quoi le trade s’avèrera très souvent perdant. En effet EDF reste une valeur complexe à analyser, le court terme est ici très fluctuant. Les périodes de hausse et de baisse s’enchaînent vite sans pour autant avoir une vraie logique via ou la fondamentale ou la technique seule.

Une corrélation des deux sur des produits d’abord sans levier et ensuite, une fois que l’action est maîtrisée avec effet de levier, peut constituer un vrai atout. Néanmoins le trader devra faire attention avec cette action pour le moins très versatile.

Action EDF prévision

Concernant les prévisions au niveau d’EDF on ne sera pas des plus confiants à terme. L’État ne garantit rien, le groupe ne constitue pas de valeur ajoutée réelle sur le long terme, notamment du fait d’infrastructures vieillissantes.

On a du mal à trouver du positif, voire un réel motif de prise de position sur le long terme à 4 ou 5 ans. Si bien sûr EDF a permis à Enedis de se faire une belle place, elle doit impérativement renouveler ses services, participer à une marche innovante pour assurer un futur à son groupe dépendant du nucléaire. Sa restructuration vie la projet Hercule semble tout autant cacophonique.

Autant d’aspects qui laissent en retrait. Néanmoins comme précisé plus haut, les fluctuations de marché d’un point de vue investisseur court terme demeurent de vraies opportunités. Ceci étant, les prévisions en matière de CA pour 2022 reste en hausse de même que celle pour 2021. Autant d’aspects qui pourraient, et devraient même en tenter certains.

Action EDF sans commission

Les brokers ou courtiers en ligne demeurent des intermédiaires financiers plus que intéressants, il est de facto essentiel de s’adresser à une structure boursière vous permettant de maximiser vos gains.

Les commissions comme les frais de courtage peuvent diamétralement impacter vos résultats, d’autant plus avec une action aussi incertaine qu’EDF. Trouver le plus adapté, faire des tests, mais aussi comprendre les diverses tarifications, notamment via les pips, vous permettra de faire un grand pas en avant vers la rentabilité et les profits.

nextmarkets peut à ce titre, grâce à ses non-commissions sur les CFD actions, mais aussi sa structure accessible, vous permettre de corréler tous ces aspects. D’autant plus que de nombreux produits dérivés seront aussi de la partie.

Conclusion

Les titres porteurs demeurent aujourd’hui divers et variés, et leur déploiement peut englober un ou plusieurs secteurs d’activité au travers de filiales. EDF à ce titre peut trouver les ressources pour aller de l’avant, notamment en se diversifiant, se restructurant et s’imposant en rupture comme il l’avait fait avec les centrales nucléaires très tôt.

Néanmoins l’action et le groupe devront travailler dur, car à l’heure actuelle, les challenges, les directives européennes, ses infrastructures, le projet Hercule restent pour le moins complexes à corréler. On aura tout de même quelques jolies opportunités à saisir lorsque l’on deviendra un expert de la valeur sur le marché boursier.

Acheter action EDF FAQ

Comment acheter des actions EDF en bourse ?

Via un broker par exemple ou un courtier en ligne. Vous n’aurez qu’à ouvrir un compte et ensuite acheter l’action en sous-jacent pour devenir actionnaire d’EDF par exemple.

Pourquoi l'action EDF monte ?

Des bonnes annonces, des chiffres en hausse, des partenariats, des annonces de financements sont autant de signaux positifs qui donnent un signe d’achat aux investisseurs : le prix et l’action augmentent.

Pourquoi l'action EDF baisse ?

Une absence de signaux positifs, des difficultés économiques ou encore des prévisions à la baisse sont autant de signaux négatifs : les investisseurs vendent, l’action baisse.

Quels frais de courtage sur l'action EDF ?

Todo dependerá del producto financiero y del corredor. Warrants, futuros, ETF, PEA, etc. nunca tendrá las mismas tarifas, por lo que debe conocer las diferentes tarifas que se aplican a sus operaciones.

Où acheter des actions EDF ?

Chez votre banquier, sur une plateforme de trading, dans une banque privée ou d’investissement. Tous les brokers en ligne ne proposeront pas la valeur.

Un trading plus intelligent
  • Tradez avec un courtier européen en ligne sans commission
  • Recevez jusqu'à 200 analyses professionnelles par mois
  • Négociez plus de 8000 actions, FNB et autres produits
Tradez maintenant
x
{ "@context": "http://www.schema.org", "@type": "Organization", "name": "nextmarkets Trading Limited", "url": "https://www.nextmarkets.com/en/home/", "logo": "https://www.nextmarkets.com/fr/trading/wp-content/themes/nextmarkets/img/nextmarkets-foot-logo.png", "image": "https://www.nextmarkets.com/en/trading/wp-content/uploads/sites/30/2018/09/laptop-coaches-1-e1563279352262.png", "description": "Coach de marché, analyste et plateforme de trading – tout en un ! Avec Nextmarkets, vous pouvez négocier des CFD sur actions, sur indices, sur devises, sur matières premières et sur crypto-monnaies ou investir aux côtés d'experts professionnels du marché. Avec le compte démo interactif de Nextmarkets, vous pourrez pratiquer le trading sur quatre mille instruments CFD avec 10 000 € de monnaie virtuelle gratuitement.", "address": { "@type": "PostalAddress", "streetAddress": "Portomaso Business Tower", "addressLocality": "St. Julians", "addressRegion": "Malt", "postalCode": "STJ 4011", "addressCountry": "Malta" } }