Acheter Action Renault - Sans Commission

Last updated: 17.01.2022
Warren Peacock
Author:
Warren Peacock
Adviser
CFD & Trading
Experience
16 years

Groupe industriel français, Safran s’érige comme un acteur à part sur le CAC 40 et les marchés boursiers. Aussi bien accès sur l’aéronautique que sur les technologies, la société s’impose comme un de ses leaders français, performants, et ayant une renommée internationale. Mais faut-il acheter la valeur ? Comment acheter l’action Safran ? Quelles sont les prévisions ? Explications complètes ci-dessous.

Tradez maintenant sans frais

nextmarkets inversores

  • Comment acheter des actions Renault ?
  • Faut-il acheter des actions Renault ?
  • Acheter des actions Renault ?
  • Renault CFD, ETF ou actions ?
  • Action Renault prévision
  • Action Renault sans commission

Qui est Renault ?

À la différence de beaucoup de valeurs boursières sur l’Euronext Paris, Safran s’érige comme une valeur récente et un groupe lui aussi jeune. Issu de la fusion de Snecma et de Sagem, Safran ne demeure coté qu’en 2011 sur le CAC 40.

Son principal atout reste ici ses innovations, mais aussi sa capacité à s’imposer sur un marché pourtant très concurrentiel. On retrouvera d’ailleurs pas mal de filiales aussi bien dans la production de moteurs de fusées que d’avions. 

Safran s’articule aussi dans le secteur de la défense, et est connu pour ses nombreuses évolutions, en 2018 il rachète ainsi Zodiac Aerospace. Autant d’aspects qui font de lui un leader, mais aussi un groupe varié capable d’encaisser les diverses crises.

Son effectif conséquent, ses résultats nets enviables, mais aussi son chiffre d’affaires en progression font de Safran une action qui a le vent en poupe sur la Bourse de Paris. D’ailleurs et à ce titre Safran dispose d’un poids indiciel sur le CAC de 2,44%.

Safran en chiffres

  • Création en 2005 (fusion Sagem/Snecma)
  • CEO : Olivier Andriès
  • Capitalisation boursière : 51 milliards €
  • Chiffre d’affaires (2020) : 16.6 milliards € 
  • Résultats nets (2020) : 0,3 milliard €
  • Trésorerie opérationnelle : 0,9 milliard €
  • Effectif : 95000
  • Actionnaire majoritaire : Flottant (81,4%) + État français (11,2%)
  • Cotation : Euronext Paris (CAC 40)
  • Capitaux propres : 12.7 milliards € (2020)

Comment acheter des actions Renault ?

Si vous êtes débutant, voire amateur de la bourse, vous savez sans doute qu’acheter une action Air Liquide, Novacyt, ou encore Eiffage, ne reviendra pas à acheter une action Renault. Néanmoins on retrouvera systématiquement divers produits financiers liés au sous-jacent. C’est donc sur cette base que vous sont proposées trois grandes lignes afin d’acheter l’action Renault.

Les actions Renault

C’est tout simplement la façon la plus simple d’acheter des actions Renault. Ici vous misez et achetez directement l’actif sous-jacent. Autrement dit, en vous rendant sur une plateforme de trading, vous achetez et investissez sur l’action Renault. 

Vous devenez donc propriétaire du titre, devrez systématiquement valider votre propriété via diverses méthodes comme une signature PDF, mais aussi deviendrez actionnaire. Ce qui de facto vous permettra d’accéder aux dividendes de Renault.

Si vous n’aurez pas de droit de vote et finalement de pouvoir décisionnel, vous serez néanmoins dans l’actionnariat Renault et pourrez d’ailleurs affirmer être actionnaire. Chose qui, vous allez le voir, ne sera le cas que dans cet exemple bien précis.

Les ETFs

Les ETFs ou exchange traded fund, sous leur nom plutôt barbare, représentent des fonds cotés en Bourse qui reproduisent un indice déterminé. Autrement dit vous avez affaire à des capitalisations qui se composent des mêmes actions que l’indice qu’elles imitent. Un ETF aura donc le même comportement que le CAC 40 sans pour autant vous donner un titre de propriété sur une valeur précise.

En misant sur l’ETF vous êtes donc moins exposé, ne possédez pas l’action Renault, mais disposez d’un contrat sur un fonds reproduisant l’indice sous-jacent. Bien sûr certains ETF, ou FNB pour Fonds Cotés en Bourse, peuvent représenter une action.

Dans tous les cas, et c’est l’important à retenir : vous n’êtes pas considéré comme actionnaire du groupe. Aussi, les ETF représentent plus de 5.500 milliards de dollars d’actifs en gestion. Ce sont des produits boursiers prisés qui conviendront aux investisseurs passifs et long terme par exemple.

Les CFD

À la différence des deux premiers produits cités, vous retrouverez des produits dérivés à effet de levier. Autrement dit, des produits tout particulièrement destinés aux traders actifs, adeptes du scalping, du day trading, de l’intraday.

Ces produits comme les CFD, les options barrières, les SRD, ou encore les turbos, vous offrent des achats à découvert, ou à crédit. Autrement dit : vous bénéficiez d’un effet de levier sur votre ouverture de position ou sur votre ordre d’achat/vente.

L’effet de levier sur CFD est majoré à 10 pour les actions. Et commence généralement à 2. Ici vous misez donc x€ et êtes exposé à la hauteur de l’effet de levier. Miser 100€ sur l’action Renault avec un effet de levier 10 reviendra à être exposé à hauteur de 1000€.

Vous le comprenez, les CFD vous permettent d’entreprendre des actions en bourses plus rentables, mais plus risquées aussi. De même les pertes sont aussi très élevées sur ce type de produit, et plus de 67% des traders perdent de l’argent via ces contrats.

Pour cette raison, des CFD Renault doivent être encadrés via un Stop Loss, et un Stop Trade. Autrement dit, des clôtures de trade automatiques vous permettant de fermer votre position qu’elle soit gagnante ou perdante. L’idée étant de limiter les risques.

Faut-il acheter des actions Renault ?

À présent que vous comprenez les diverses possibilités d’achat et de vente d’actions, il demeure essentiel d’observer les tractions diverses agissant sur le groupe Renault. Des aspects qui ne seront pas les mêmes que sur des groupes comme L’Oréal, Amazon ou Axa. Retour complet donc sur une analyse fondamentale globale et rapide de Renault, afin de déterminer les leviers macroéconomiques majeurs impactant la marque.

L’action Renault en chiffres

En premier lieu, il est intéressant de mettre sur le devant de la scène l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi. Créée en 1999 cette alliance de droit néerlandais voit 4 grands groupes automobiles avec des participations diverses (voir plus haut).

Un aspect important à prendre en compte tant cette société permet à Renault d’asseoir son leadership en matière de constructeur automobile. On retrouve ici un effectif cumulé pléthorique de 470.000 employés, avec un nombre de filiales conséquent : Dacia, Lada, Alpine, Renault, Nissan, Datsun, Mitsubishi, Venucia, Infiniti.

Des aspects qui permettent au groupe d’être numéro 1 mondial dès 2017 devant Volkswagen. Concernant Renault en tant que filiale, on aura un actionnariat peu varié, avec une participation de l’état français à hauteur de 15,01%, de Nissan à hauteur de 15%, de Daimler AG de 3,10%, mais aussi d’Autocontrôle de 1,71% et de 4,31% pour les salariés. Le public détenant le reste (56,5%).

La capitalisation du groupe se monte à plus de 10,24 milliards d’euros, son chiffre d’affaires en 2019 lui est 5,5 fois plus important avec 55,5 milliards d’euros. Ses résultats nets en baisse la même année étaient de 0,019M€.

Plus encore, on retrouvera Renault en difficulté lors de diverses périodes récentes. Le Covid-19 contraint le groupe de supprimer 15.000 emplois. De même les pertes à mi-juillet 2020 s’élèvent à plus de 7 milliards pour des ventes en 2020 en baisse de 21,3%. 

En dernier lieu on mettra en avant le secteur, l’automobile reste très concurrentiel. L’émergence de constructeurs chinois, américains (Tesla) mais aussi européens oblige tout groupe à innover, chose que Renault a, par le passé, lésiné – du moins dans une vision globale et internationale.

Ainsi on trouvera une valeur boursière avec un sommet historique dès 2007, puis plusieurs périodes de crise. Une hausse de 2009 à 2018, puis une lente chute depuis près de 3 ans. De facto Renault reste une action boursière à part. Disposant d’un plébiscite français, mais d’une valorisation très tumultueuse qui fait souvent l’objet de spéculation.

Les points clés :

  • 2007 : record de l’action à plus de 119€
  • 2009 : baisse historique à moins de 13€
  • 2011 : seuil à ~ 47€
  • 2014 : seuil à ~ 70 €
  • 2015 et 2018 : seuil à 98.5 €
  • 2020 : chute record à 16€ l’action
  • Mar. 2021 : plateau à 40€ l’action

Acheter des actions Renault ?

C’est la question que beaucoup se posent, et la réponse reste par ailleurs très personnelle. L’achat d’actions Renault comme de toute autre question relève avant tout de votre capacité d’analyse et de votre vue personnelle.

Compte tenu des aspects avancés plus haut, il est important donc de mettre les diverses tractions et leviers agissant directement sur la valeur. 

Renault demeure en avril 2021, une action encore dans une phase de consolidation. Si le groupe depuis le début de la crise Covid-19 a repris de l’allant sur les marchés, il reste encore aujourd’hui de nombreuses incertitudes.

Sa volonté nouvelle de plonger dans l’électrique peut constituer une première piste à étudier du moins pour les quelques années à venir. L’enjeu principal pour Renault étant d’amorcer un nouveau virage et ses dirigeants l’ont compris. Conscient de la conjoncture dans laquelle le groupe se trouvait, on devrait assister dans les années à venir à une vague de nouveaux modèles, d’innovations, de déploiements techniques.

La venue de l’électrique chez Renault, dont la Zoé était le fer-de-lance, mais aussi de nouveaux concepts doivent permettre à l’entreprise de gagner des parts de marché. Car avec le départ de Carlos Ghosn, le groupe Renault n’a connu qu’un biais baissier. Et si aujourd’hui une tendance à la hausse semble se dégager, il faudra confirmer.

De facto l’achat d’actions Renault peut-être intéressant. Les investisseurs passifs et à terme trouveront une opportunité de plus-values au travers d’un pari réussi. D’autres y trouveront l’occasion d’entrer dans l’actionnariat du groupe.

Les traders à moyen et court terme avec des vues sur plusieurs semaines devront eux faire un zoom plus complet sur les vues et les perspectives de marchés en vue de se dégager des opportunités de trade. Renault reste tout de même un groupe complexe à analyser, chose qui pourrait être un bon point pour ceux prenant un peu plus de temps, et se spécialisant sur la valeur.

Renault CFD, ETF ou actions ?

Les CFD restant des instruments financiers complexes, on se tournera en premier vers des actions qui permettent d’emblée d’avoir une part de Renault dans son portefeuille d’actifs. De même les ETFs avec moins d’exposition peuvent être très intéressants.

Les CFD eux avec les effets de levier conséquents seront à double tranchant, il faudra donc faire attention avant de s’y lancer, quand bien même, et c’est le principe, l’appât du gain est intéressant.

De façon générale on privilégiera le sous-jacent, d’abord car cela constitue un placement pour le moins rationnel et en dur comparé à des produits dérivés, mais aussi car l’opportunité d’être actionnaire pour le débutant ou l’amateur reste intéressante.

De même, investir dans une entreprise française reste toujours gratifiant que ce soit pour le groupe, mais aussi pour un investisseur désirant faire confiance à une société made in France plutôt qu’une société concurrente étrangère.

Action Renault prévision

Au niveau des prévisions concernant l’action boursière Renault, il demeurera complexe d’établir de prime abord une quelconque ligne directrice, et ce même à long terme. En effet l’on sait que le groupe connait et a connu des difficultés financières.

D’ailleurs beaucoup parlaient de faillite en 2020. Un aspect qui démontre la relative fragilité du groupe lors de crise ou de coup dur. A contrario un groupe comme Total ou LVMH montre systématiquement des signes de confiance au travers de rebonds forts et rapides.

Renault est donc particulièrement soumis aux diverses crises, de même le virage récent adopté par le groupe doit obligatoirement porter ses fruits. Renault n’a que peu de marge de manœuvre.

Néanmoins l’on sait que Renault s’est toujours relevé de ses précédents coups durs, certes la valeur a toujours pris le temps nécessaire, mais sa progression restait constante jusqu’alors. Il est donc important de ne pas s’avancer en termes de prévision à long terme. 

Il est en effet impossible de dégager une sérénité absolue comme un pessimisme total. En ce sens, on sera très neutre sur l’aspect long terme. Renault pouvant avoir une trajectoire à la Tesla comme son contraire. Le trader, l’amateur, le professionnel devront fournir un vrai travail d’analyse fondamentale pour déterminer une tendance à plusieurs semaines, mois voire années pour qui souhaite suivre Renault sur le très long terme.

Action Renault sans commission

Le choix du Broker en tant qu’intermédiaire financier reste primordial dans la stratégie d’achat de vente d’actions sur les marchés boursiers. Vous devrez donc éviter au maximum les commissions sur les contrats portant sur les sous-jacents, chose que nextmarkets fait très bien. 0 frais ou commission ne vous seront proposés sur l’achat CFD actions Renault.

De même vous aurez aussi l’opportunité de vous attaquer à des produits plus avancés et plus complexes concernant l’action Renault. De facto il sera très intéressant si vous avez des stratégies de trading, une aptitude à faire de l’analyse technique conjuguée à de l’analyse fondamentale de passer sur ce type de produits dérivés.

Ouvrir un compte, acheter des CFD d’actions françaises, et finalement faire un investissement en bourse, demeure très simple via nextmarkets. Un intermédiaire financier de qualité, permettant aux débutants comme aux traders avancés de profiter pleinement du marché action.

Conclusion

De façon très simple, les actions Renault restent pour le moins complexes à analyser. Le secteur de l’automobile lancé dans une crise sans précédent, conjugué à la venue de l’électrique, mais aussi des fluctuations récurrentes au niveau du pétrole, font de la valeur Renault, une valeur dure à saisir.

Il sera donc intéressant de se spécialiser sur cette dernière pour déterminer les différentes tractions et finalement profiter d’opportunités que peu, très peu auront su voir.

Acheter action Renault FAQ

Comment acheter des actions en bourse ?

Un broker ou un courtier en ligne vous permettra d’acheter des actions en bourse, que ce soit à Wall Street ou à l’Euronext Paris, et ce via une plateforme adaptée à ce type d’achat

Pourquoi l'action Safran monte ?

C’est une question d’offre et de demande. Si le groupe publie de bons résultats, un prévisionnel en hausse, et des dividendes eux aussi en hausse : la demande augmente et donc fatalement son prix. La valeur monte.

Pourquoi l'action Safran baisse ?

Pour une question d’offre et de demande là aussi. Si le groupe publie des prévisions en deçà de ses estimations par exemple, la demande baisse, les ventes augmentent : l’action baisse.

Quels frais de courtage sur l'action Safran ?

C’est le broker qui dictera les frais de courtage. En effet, tout comme le prix de l’action ou du CFD vous retrouverez des spécificités selon la plateforme de trading qui influeront sur vos divers frais finaux, moralité : renseignez-vous avant d’ouvrir une position.

Où acheter des actions Safran ?

Sur une plateforme de trading en ligne. De nombreux professionnels du marché existent, vous devrez juste faire attention que ces derniers soient régulés par une autorité financière. Pour le reste le processus d’achat demeure simple et rapide.

Un trading plus intelligent
  • Tradez avec un courtier européen en ligne sans commission
  • Recevez jusqu'à 200 analyses professionnelles par mois
  • Négociez plus de 8000 actions, FNB et autres produits
Tradez maintenant
x
{ "@context": "http://www.schema.org", "@type": "Organization", "name": "nextmarkets Trading Limited", "url": "https://www.nextmarkets.com/en/home/", "logo": "https://www.nextmarkets.com/fr/trading/wp-content/themes/nextmarkets/img/nextmarkets-foot-logo.png", "image": "https://www.nextmarkets.com/en/trading/wp-content/uploads/sites/30/2018/09/laptop-coaches-1-e1563279352262.png", "description": "Coach de marché, analyste et plateforme de trading – tout en un ! Avec Nextmarkets, vous pouvez négocier des CFD sur actions, sur indices, sur devises, sur matières premières et sur crypto-monnaies ou investir aux côtés d'experts professionnels du marché. Avec le compte démo interactif de Nextmarkets, vous pourrez pratiquer le trading sur quatre mille instruments CFD avec 10 000 € de monnaie virtuelle gratuitement.", "address": { "@type": "PostalAddress", "streetAddress": "Portomaso Business Tower", "addressLocality": "St. Julians", "addressRegion": "Malt", "postalCode": "STJ 4011", "addressCountry": "Malta" } }